Reply To: Share some inspirations

The courses Forums [Permanent topics] Share some inspirations Reply To: Share some inspirations

#8276

Lotto
Participant

Je n’ai pas de lien à partager, car je ne trouve pas sur la toile ce que je cherche. Mais peut-être que les animateurs de la FAI-Ar pourront m’aider à trouver ce lien car j’ai vu ce spectacle à Marseille lorsque j’étais venu voir les projets de création de la Promo 4 je pense.

La discipline : théâtre, des comédiens professionnels mélangés a des gens du quartiers du panier transformé au fil des mois en comédien d’un soir.

Le thème : voir le quartier à une époque passé, une autre époque en tout cas. Le thème etait vraiment la rencontre avec les habitants du quartier qui nous faisais découvrir leur rue, leur maison, le balcon et fenêtres et leurs âmes. Créer de lien entre les spectacteurs et les acteurs d’un soir, et plus largement avec les habitants de ce quartier populaire et le groupe de 100 ou 150 spectateurs se déplaçant dans le quartier au fil de l’histoire.

Le lieux : le quartier du panier, et les comédiens se trouvaient dans la rue, on les suivaient, ils nous amenaient dans une boutique ouverte pour l’occasion, une maison, une fenêtre… ce que l’artiste avaient ajouté c’était des comédiens, fondus dans les rues qui vous sifflaient pour vous proposer un peu de drogue… et puis un homme saoul qui vous disaient de venir acheter des bières dans cette supérette que c’était pas cher et frais ! Alors tu rentres dans la supérette à 10 ou 15 personnes, avant de te rendre compte que c’était juste un homme saoul et pas un comédien… alors tu bois une bière fraîche pas cher et tu rejoins le reste du groupe qui part déjà à la prochaine fenêtre ou ruelle…

l’audience : voir la partie ci dessus sur le lieux… l’audience était étroitement mêlé avec le lieu, les acteurs, les habitants et l’habitat … c’est pour ca que je mélange tout dans ce récit, et c’est aussi pour ça qu’aujourd’hui je me rappelle de cette expérience des plus réussi pour moi… Le jeu des acteurs n’était pas grandiose, mais généreux et tout le monde était touché, ne sachant pas et ne cherchant pas à savoir si c’était un habitant complice ou un ami comédien de l’apprenti de la FAI-ar.