Répondre à : Les projets qui vous inspirent !

Les cours Forums [Questions transversales] Les projets qui vous inspirent ! Répondre à : Les projets qui vous inspirent !

#8486

Isa du
Participant

Bonjour à toutes et à tous,
Des projets qui m’inspirent … il y en a tellement ! je ne sais pas par où commencer …
Par le début ?

Le début, c’était en 1997, Générik vapeur nous avait fait grimper sur leurs Taxis, j’étais jeunette, mes parents m’avaient emmenée au théâtre, je croyais savoir ce que c’était que d’être spectatrice.

En, fait, c’était autre chose. Ce n’étaient pas seulement mes yeux, mes oreilles, mon cœur, sollicités lors de ce “spectacle”, mais mon corps, mon être, mes amis, une foule ; et ce souvenir est encore ancré non pas comme celui d’un enrichissement culturel et émotionnel ponctuel, mais un véritable souvenir de vie.

Quelques années plus tard, je les ai retrouvés acoquinés à Xarxa Compagnie, pour une déambulation gigantesque dans les rues d’Aurillac. J’étais venue seule, je me suis retrouvée emportée par une foule de plusieurs milliers de personnes, écrasée sur les barrières de sécurité, étouffée par les fumigènes, soutenues par des inconnus, comme en manif, comme en émeute.
Ca, c’était le début.

Les autres projets qui m’inspirent et me passent à présent par la tête viennent en vrac et en désordre, mais avec une précision du souvenir à toute épreuve.
Kumulus. J’ai pleuré en silence en regardant Les pendus ; j’ai grimacé de dégoût devant les squames ; et plus récemment, je me suis laissée surprendre par la puissance de l’engagement de NondeDieu.
26000 Couverts. Prendre un fou rire au 1er Championnat de France de n’importe quoi ou lors de l’Idéal Club.
Le supermarché feraille des requins-marteaux. “Un coup de boule dans les prix”.
Délice dada, de visites loufoques en poésie urbaine …

Beaucoup d’inspiration aussi, née des entresorts auxquels j’ai pu participer ou assister, et dont j’ai bien souvent oublié le nom, même si l’expérience est restée intacte.

Plus récemment, les danseuses de la compagnie Amare, et les témoignages de Quizas ont aussi éveillé mes larmes, mais pour d’autres raisons.

Je pourrai continuer longtemps à énumérer des projets qui ‘mont fait vibrer et m’inspirent. Ce qui m’inspire surtout, c’est que, en tant que simple spectatrice, je me suis retrouvée tour à tour sur scène, en scène, en jeu, à cet endroit précis où le réel et l’iréel, où l’imaginaire d’une créatrice ou d’un créateur et de son équipe rencontre la réalité non pas de l’individualité d’un spectateur, mais bien d’une foule de consciences et de mémoires.