Répondre à : Les projets qui vous inspirent !

Les cours Forums [Questions transversales] Les projets qui vous inspirent ! Répondre à : Les projets qui vous inspirent !

#9469

Zoe f
Participant

Ilotopie, qui m’ont fait révé mais que j’étais trop jeune pour voir, je l’ai lu (maintenant je ne suis pas super intéréssée par leurs spectacles tout jolis sur l’eau pour versailles) mais dans les années 80: le grand étendage d’Ilotopie, leur arrêt de bus-cuisine “la vie en abri-bus”, l’ile aux topies, palace à loyer modéré. En gros des créations qui bouleversaient vraiment l’ordre public. Pas de la décoration enluminée.

Je n’ai trouvé qu’une vidéo du PLM !
<iframe width=”560″ height=”315″ src=”https://www.youtube.com/embed/woBmu8wBuUE” frameborder=”0″ allow=”accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture” allowfullscreen></iframe>

C’est exactement ce qui me fait rêver dans la création in situ: la ville est la matière, les gens vivent ce qu’il se passe. Ca bouscule tellement les codes que ça peut même apporter beaucoup de bazar dans l’espace et le débat public. Ca met une autre réalité, un autre possible en plein milieu sous nos yeux.
Je n’ai pas trouvé trop de doc sur internet mais il y a leur site: http://ilotopie.com/spectacles/?lang=fr
et il y a un livre “les utopies à l’épreuve de l’art” aux édition l’entre temps qui retrace tout.

Le lundi gras de pezenas
C’est un carnaval. Il n’y a pas de public, que des carnavaleux et des gens, la plupart en robe de chambre. Une vraie œuvre collective !! La puissance de la foule dans la ville. Plus fort encore que la ville, c’était complètement grisant.
Le lundi gras a été mis en place par les fadas du tamarou. Ils sortent le tamarou, un animal totemique porté par 8-10 rugbymans, qui s’enfonce dans les rues en chargeant la foule, faisant même parfois du rodéo. Ils doivent tellement transpirer dedans que la bête a sa propre odeur, ce qui la rend encore plus vivante. Le troupeau humain autour (plusieurs centaines de personnes au moins, sérrées les unes contre les autres) cours après la bête ou tente quand elle est poursuivie. Quelques jeunes essaient d’empêcher les gens de se blesser en protégeant les angles des rues et en ramassant ceux qui tombent. Un grand moment de sensation de troupeau. Les habitants se retrouvent tous les ans et viennent sur une grande place réveiller le Tamarou. Tout une clique de fifre et de tambours accompagnent la foule qui chante avec eux. La ville tremble !
<iframe width=”560″ height=”315″ src=”https://www.youtube.com/embed/zVwwCEFP7a8″ frameborder=”0″ allow=”accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture” allowfullscreen></iframe>

Quatre soleils de Luc Amoros
Un écran vivant fait d’échafaudages et de films translucides en guise de toiles, rempli de peintres de musiciens et de contes. On parle de l’image, de la soudaineté. On vient filmer le public qui sy retrouve projeté et intégré en direct. Magnifique
http://www.lucamoros.com/spectacle/quatre-soleils-3/
<iframe title=”vimeo-player” src=”https://player.vimeo.com/video/107192364″ width=”640″ height=”360″ frameborder=”0″ allowfullscreen></iframe>
Le public fait face a une performance, en ce sens il est vraiment dans une position d’écoute et n’est inclus que par la vidéo et quelques interpellations. Différents arts s’y mélangent et l’ensemble en tire vraiment une beauté impressionante ! Ce qui m’a particulièrement touchée est aussi d’avoir ainsi mi la peinture en plein milieu de la rue, très vivante.
Mais bon, pour ce qui est du lien avec le site, bof.